Tag Archives: 1759

L'inventaire des événements historiques cités permet de voir émerger les grandes lignes du récit accrédité de l'expérience québécoise, celui qui insiste sur le parcours difficile d'un peuple s'installant et n'ayant de cesse de lutter, par la voie politique ou autrement, contre son excentration et pour sa libération (p. 185)"

Plusieurs dates ne s’oublient pas.

Un récent article du Soleil débutait ainsi: “1534, 1608, 1763, 1867… Certaines dates nous restent en tête après les cours d’histoire du Québec et du Canada.”

Sur Twitter hier, on retrouvait la majorité de ces dates gravées non pas dans la mémoire, mais sur des avant-bras:

Aussi, on retrouve aussi ces dates dans un récit caricatural de l’histoire du Québec produit au début du mois d’octobre:

Ces exemples récents sont à mettre en perspective avec les résultats d’une enquête menée par Jocelyn Létourneau au Musée de la civilisation en 2004. Par voie de questionnaire, 484 visiteurs du Musée ont répondu à la question suivante : “Identifiez jusqu’à 10 événements qui, selon vous, ont marqué l’histoire du Québec depuis le début jusqu’à nos jours”. Les résultats de l’enquête se trouvent dans le livre Je me souviens? dont voici un extrait. Les résultats rapportés concernent des événements qui ont récolté plus de 10 mentions.

L'inventaire des événements historiques cités permet de voir émerger les grandes lignes du récit accrédité de l'expérience québécoise, celui qui insiste sur le parcours difficile d'un peuple s'installant et n'ayant de cesse de lutter, par la voie politique ou autrement, contre son excentration et pour sa libération (p. 185)"

Cliquez sur l’image pour l’agrandir // “L’inventaire des événements historiques cités permet de voir émerger les grandes lignes du récit accrédité de l’expérience québécoise, celui qui insiste sur le parcours difficile d’un peuple s’installant et n’ayant de cesse de lutter, par la voie politique ou autrement, contre son excentration et pour sa libération. (p. 185)”

0 0

Dans: Je me souviens

Aucun commentaire - Laissez un commentaire
conquête jocelyn létourneau

Jocelyn Létourneau, Raphaël Gani et Stéphane Lévesque, « “Tout a commencé par la défaite.” La guerre de Sept Ans dans la mémoire et la conscience historiques des Québécois », dans La Nouvelle-France en héritage, sous la dir. de Laurent Veyssière, Paris, Armand Colin, 311-327.

L’objet de ce texte est de montrer à quel point la Conquête, vieille de plus d’un quart de millénaire maintenant, reste prégnante dans la mémoire historique des Québécois (ce dont ils se souviennent à propos du passé) et structurante aussi de leur conscience historique (ce qu’ils produisent comme représentation globale de leur expérience dans le temps). Pour bâtir notre propos, on s’appuiera sur plusieurs enquêtes réalisées auprès de différents segments de la population québécoise, notamment les jeunes. Interrogés sous divers angles et à partir de questions variées, ceux-ci convergent souvent, dans leurs réponses, vers cet à énoncé emblématique d’une identité collective toujours travaillée par l’idée de contrariété, de difficulté ou de à malheur : «Tout a commencé par la défaite.

Lire le texte : “Tout a commencé par la défaite.”

0 0

Dans: Raconte-moi l'histoire du Québec

Aucun commentaire - Laissez un commentaire