Archives du mot-clé Twitter

Le mois dernier, à l’invitation de David Scott de l’Université de Calgary, j’ai eu la chance de donner une présentation via Skype à de futurs enseignants de social studies au secondaire. J’ai rencontré David en 2013 à l’Université Laval alors qu’il effectuait un voyage d’études financé par THEN/HiER (programme Doctorant invité). Je l’ai revu ce printemps, alors que j’étais Doctorant invité à l’Université d’Alberta.

Depuis qu’on se connait, Dave et moi avons beaucoup discuté du concept de perspective historique, cette façon de concevoir le passé à partir de nos valeurs et de nos appartenances sociales. Le curriculum scolaire en Alberta requiert que les enseignants de social studies ainsi que leurs élèves se sensibilisent aux perspectives historiques que possèdent les francophones et les Amérindiens au sujet de l’histoire du Canada. Or, Dave l’a bien montré dans son mémoire de maîtrise, les enseignants peinent à appliquer cette directive ministérielle en classe. Ils disent manquer d’exemples concrets pour illustrer ce qu’est une perspective historique. Avec ce souci en tête, Dave et moi avons planifié une activité pédagogique afin de rendre visible le concept de perspective historique et, ce faisant, équiper de futurs enseignants de social studies à faire face aux demandes curriculaires en Alberta. Voici un compte rendu de cette activité.

Pour lire la suite.

0 0

Dans: activité pédagogique

Aucun commentaire - Laissez un commentaire

Texte écrit par Raphaël Gani et publié dans La Presse + le 12 avril 2015. Son titre original était Le marketing de l’ignorance.

“Au lieu d’offrir un portrait nuancé de la mémoire collective, Robert Lepage et Guy Nantel utilisent la prétendue ignorance des Québécois pour promouvoir leurs spectacles”

 ***

Le cas Lepage : la première entrevue que j’ai lue à propos de 887

Robert Lepage 887 mémoire

Robert Lepage et 887

Au sujet de la Révolution tranquille 2.0 : Comment travailler la mémoire sur Twitter. Quelques réflexions d’ordre méthodologique à partir de la Grande Noirceur et Révolution tranquille 2.0

***

Le cas Nantel : la nouvelle publicité du spectacle Corrompu

Guy Nantel Vox Pop

 

Léa Stréliski reproduit un vox pop mené par Guy Nantel

L’original

1 0

Dans: Ignorance de l'histoire du Québec

Aucun commentaire - Laissez un commentaire

Rencontré sur Facebook :

Si les Québécois connaissaient leur histoire

Si les Québécois connaissaient leur histoire…

Rencontré sur Twitter :

En cherchant la source de cette phrase, on trouve :

L’historien Marcel Tessier a reçu dimanche le Prix du Grand Patriote 2001, remis par la Société-Saint-Jean-Baptiste.

La Société veut ainsi souligner ses talents de vulgarisateur de l’histoire nationale et de grand défenseur de la cause souverainiste.

M. Tessier s’est dit très honoré de recevoir un tel hommage, à 67 ans. Il en a profité pour déplorer les lacunes dans l’enseignement de l’histoire. «Si les Québécois connaissaient leur histoire, ils seraient souverains depuis longtemps!», s’est-il exclamé.

1 1

Dans: Ignorance de l'histoire du Québec

Aucun commentaire - Laissez un commentaire

Une tendance sur Twitter consiste à décrire les États-Unis en cinq mots, en ajoutant le mot-clic #AmericaInFiveWords. En date du 30 décembre, près de 100 000 gazouillis ont été publié avec ce mot-clic.

Des exemples de réponses ?

@tanyaaboza : Listen, I’m not racist but….. #americainfivewords

@michellemalkin : #AmericaInFiveWords More opportunity than anywhere else!

@deray : Fighting against its own freedom #AmericaInFiveWords

@zellieimani : No home for Black people #AmericaInFiveWords

Pour mon mémoire de maîtrise, j’ai analysé les réponses fournies par 1019 Américains qui devaient résumer l’histoire des États-Unis en quelques phrases.

Freedom, strong, war et rights sont parmi les mots les plus utilisés pour décrire l’histoire des États-Unis.

Des exemples de réponses ?

This country was founded on freedom of religion, and separation of church and state, but we have gone backwards letting politicians with strong religious opinions change government.

Founding fathers faught a war for independance. They set up a system of goverment of the people, by the people, and for the people.

One nation under GOD

Et si on trouvait dans le sondage à la base du livre Je me souviens? des réponses de cinq mots à la question suivante : Si tu avais à résumer en une phrase ou une formule l’aventure historique québécoise, qu’écrirais-tu?

Les Anglais nous ont eu

Guerre entre Français et Anglais

La Conquête de l’Amérique

It has defined our nation

Le changement, lentement mais sûrement

1 0

Dans: Décryptage de sondage Je me souviens Résume-moi l'histoire du Québec

Aucun commentaire - Laissez un commentaire

Plusieurs dates ne s’oublient pas.

Un récent article du Soleil débutait ainsi: “1534, 1608, 1763, 1867… Certaines dates nous restent en tête après les cours d’histoire du Québec et du Canada.”

Sur Twitter hier, on retrouvait la majorité de ces dates gravées non pas dans la mémoire, mais sur des avant-bras:

Aussi, on retrouve aussi ces dates dans un récit caricatural de l’histoire du Québec produit au début du mois d’octobre:

Ces exemples récents sont à mettre en perspective avec les résultats d’une enquête menée par Jocelyn Létourneau au Musée de la civilisation en 2004. Par voie de questionnaire, 484 visiteurs du Musée ont répondu à la question suivante : “Identifiez jusqu’à 10 événements qui, selon vous, ont marqué l’histoire du Québec depuis le début jusqu’à nos jours”. Les résultats de l’enquête se trouvent dans le livre Je me souviens? dont voici un extrait. Les résultats rapportés concernent des événements qui ont récolté plus de 10 mentions.

L'inventaire des événements historiques cités permet de voir émerger les grandes lignes du récit accrédité de l'expérience québécoise, celui qui insiste sur le parcours difficile d'un peuple s'installant et n'ayant de cesse de lutter, par la voie politique ou autrement, contre son excentration et pour sa libération (p. 185)"

Cliquez sur l’image pour l’agrandir // “L’inventaire des événements historiques cités permet de voir émerger les grandes lignes du récit accrédité de l’expérience québécoise, celui qui insiste sur le parcours difficile d’un peuple s’installant et n’ayant de cesse de lutter, par la voie politique ou autrement, contre son excentration et pour sa libération. (p. 185)”

0 0

Dans: Je me souviens

Aucun commentaire - Laissez un commentaire
Aucun commentaire - Laissez un commentaire
Aucun commentaire - Laissez un commentaire

1 0

Plusieurs jeunes discutent via Twitter de leur cours d’histoire du Québec. Certains pour s’en plaindre, d’autres pour souligner leur apprentissage. À ce sujet, nous avons trouvé cette brève conversation ce matin:

 

1 0

Dans: Enseignement de l'histoire du Québec

Aucun commentaire - Laissez un commentaire