Raphaël Gani, Des canacres en histoire?, La Presse +

Texte écrit par Raphaël Gani et publié dans La Presse + le 12 avril 2015. Son titre original était Le marketing de l’ignorance.

“Au lieu d’offrir un portrait nuancé de la mémoire collective, Robert Lepage et Guy Nantel utilisent la prétendue ignorance des Québécois pour promouvoir leurs spectacles”

 ***

Le cas Lepage : la première entrevue que j’ai lue à propos de 887

Robert Lepage 887 mémoire

Robert Lepage et 887

Au sujet de la Révolution tranquille 2.0 : Comment travailler la mémoire sur Twitter. Quelques réflexions d’ordre méthodologique à partir de la Grande Noirceur et Révolution tranquille 2.0

***

Le cas Nantel : la nouvelle publicité du spectacle Corrompu

Guy Nantel Vox Pop

 

Léa Stréliski reproduit un vox pop mené par Guy Nantel

L’original

0 0

Suggestions:

Dans: Ignorance de l'histoire du Québec

  1. Robert BERTRAND

    Un humoriste fait son métier d’amuser. Il pourrait informer tout en s’amusant. On a le choix de ses propres activités. Quand on sait qu’on a un auditoire important, on pourrait en profiter pour instruire, informer tout en amusant et s’amusant.

    Un animateur a le choix également de présenter divers aspects de la société. Les thèmes exploités peuvent informer, instruire. Question de choix, question de volonté

    Un enseignant transmet un savoir. Pompeusement, on peut dire qu’il va essayer de faire « reculer les frontières de l’ignorance » .

    En enseignant, on peut être livresque ou l’on peut adapter son cours dans le contexte de notre société, y voir les qualités et les défauts et suggérer des avenues de solutions.

    On doit toujours se demander ce que l’on peut faire de mieux, ou plus, pour améliorer la qualité des connaissances personnelles et collectives de soi et des autres.

    À ma façon je poursuis un travail d’information, d’instruction sur un groupe de discussion POUR LE PAYS DU QUÉBEC, yahou Plus de 67 000 messages actuellement. Sur mon premier site sur la toile QUÉBEC UN PAYS, plus ou moins 10 000 pages. Sur Facebook depuis quelques années. Sur Pinterest depuis moins d’un an. Sur les ANCIENS COMBATTANTS QUÉBÉCOIS depuis 10 ans.

    On peut construire ou on peut faire du surplace.

    Chacun son choix.

    On a le devoir d’instruire, d’informer, de faire progresser notre société. « Ne demandez pas …» il faut faire de notre mieux.

    Nos gens méritent mieux que de les garder dans l’ignorance.

    Reply
  2. Pingback: Pourquoi Corbo?

Répondre à Robert BERTRAND Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

CommentLuv badge